La justice canadienne révèle que la police tentait d’enrôler des marginaux pour commettre un faux attentat islamiste

Voici encore une preuve concrète du terrorisme fomenté par les gouvernements, et plus précisément du modus operandi qui consiste à monter la tête à des marginaux, ou des radicaux, pour leur faire commettre un acte de terrorisme aux seules fins de justifier une escalade sécuritaire, liberticide et irréversible. Ainsi avance le totalitarisme, à pas feutrés,…