George Soros revendique ses ingérences et prédations politico-économiques

soros-time-mag
« Saint George et ses croisades improbables », couverture du Time magazine de septembre 1997

George Soros est certainement l’un des plus grands prédateurs économiques revendiqué. Le milliardaire juif internationaliste finance diverses « révolutions colorées » et autres mouvements subversifs antinationaux à travers sa fondation « Open Society ». L’autoproclamé « philanthrope » incarne à lui seul l’ingérence mondialiste américaine, à l’instar de congénères comme Brzeziński ou Kissinger.

« C’est vrai, je m’implique dans des activités amorales »

« Je ne peux pas, et je ne tiens pas compte des conséquences sociales de ce que je fais »

« En 1998, pour l’émission 60 Minutes, George Soros revient en toute franchise sur ses activités et son parcours. Une sincérité désarçonnante qui confine au cynisme mais qui permet de saisir la vision du monde profonde d’un des mondialistes les plus influents des dernières décennies. » (Source)

Voici des éléments factuels sur les activités de Soros tirés de nos revues de presse Actualité et Exploration :

Exploration #soros :

  • soros-7Les usines à faux drapeaux de George Soros : « Le magnat nomadisé des fonds spéculatifs et perturbateur politique  professionnel, George Soros, mène une guerre contre les États à l’aide de symboles, une guerre où les armes utilisées sont des drapeaux et des banderoles qui ont été soit ressuscités du passé, soit sortis du chapeau par une myriade de groupuscules associatifs, dans le but d’attiser les tensions religieuses, raciales ou ethniques dans le monde entier. »
  • L’EMPIRE SOROS – Conférence de Maurice Gendre et Thibault Philippe : « Cette conférence dénonce la face cachée des ONG, les intérêts des spéculateurs à financer des actions dites « citoyennes », et comment la soit-disant « société civile » composant ces organisations est en réalité souvent très liée à des réseaux de pouvoir et d’influence. Thibault Philippe propose également, afin de se défendre contre ces manipulations de l’opinion publique, une méthodologie visant à démasquer les entreprises faussement désintéressées et spontanées. »
  • Kemi Seba: les liens entre le journal Le Monde, Soros, le Quai d’Orsay
  • Alex Jones s’indigne de George Soros (suite à l’interview de 1998 présentée plus haut)
  • Nomades Prédateurs #2 Soros, les ONG & l’empire américain : « Zapping dissident sur la crise des migrants et le soutien apporté par la grosse artillerie médiatique aux envahisseurs. Avec par ordre d’intervention pour cette seconde partie (#2) : Adrien Abauzit & Tépa (MétaTV), Piero San Giorgo, Maurice Gendre et Xavier Eman (Méridien Zéro), Alain Soral (ERTV), Frédéric Delavier, Jean-Michel Vernochet (Médias-Presse_infos) Boris Lelay (sur youtube) et Françis Cousin (Agence infolibres). »

open-society-foundations
Financements par l’Open Society en Europe pour 2014

Sont répertoriées les sommes allouées, le nom des bénéficiaires et leur activité principale, par pays, pour une année. Ces documents ne sont pas secrets, tout est fait dans une relative transparence par l’intéressé. Mais les médias ne seront pas forcément prompts à rappeler ces informations.

Actualité #soros :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s